MdC : C'est bien Rouen le Champion ! - DRAGONS DE ROUEN


MDC : C'EST BIEN ROUEN LE CHAMPION !


C'est au terme d'un match d'une intensité digne d'une série finale et d'une séance de fusillades toujours indécise que les Dragons de Rouen se sont imposés 3-2 face aux Ducs d'Angers, ce samedi sur l'île Lacroix pour leur premier match officiel de la saison.

Une première victoire qui amène également un premier trophée, le seul que les Dragons n'avaient jamais remporté jusqu'ici. La quatrième édition aura été la bonne. Mais que ce fut haletant !

"Apprendre à connaître la qualité de cet effectif"

"C'est vrai qu'à cinq minutes de la fin, on n'en menait pas large", rappelle Rodolphe Garnier l'entraîneur rouennais. "On a su se mobiliser pour aller chercher la victoire. Ca montre le caractère de cette équipe".

Il en aura fallu du caractère en effet pour revenir dans cette partie équilibrée, entre deux équipes de haut niveau, parties dès le début sur un rythme très soutenu.

"Ca fait trop drôle de jouer un match de cette intensité en début de saison, c'est plutôt en play-offs d'habitude", explique Jonathan Zwikel. "Mais les deux équipes semblaient déterminées à repartir avec le trophée".

C'est donc parti très vite. Très fort. Même privées de plusieurs éléments importants (Bellemare, Belanger, Carlsson, Mihalik et Chauvel pour Angers. Desrosiers, Babka et Greverend pour Rouen), les deux équipes ont montré du très beau jeu aux 2.500 personnes présentes dans les tribunes.

L'ambiance sur la glace tranchait clairement avec le dernier amical face à Amiens, mardi dernier. "Peut-être le plus amical qu'il n'y a jamais eu entre ces deux équipes", rappelle Rodolphe Garnier. "Là, ça a du rappeler des souvenir à certains et le cinquième match de la finale de l'an dernier", compare le coach des Dragons.

Quatre mois après en effet, au delà de l'issue de la partie, même l'ambiance dans les gradins semblait ne pas avoir trop changé. "On a eu le droit à un bel accueil de nos supporters", estimait François-Pierre Guénette dans les vestiaires à la fin de la rencontre.

Un public qui aura du attendre la 15e minute de jeu pour voir le tableau d'affichage se débloquer. Une ouverture du score signée du jeune Alexandre Mulle aligné sur le premier bloc aux côtés de Carl Mallette et de la nouvelle recrue Mathieu Brunelle, très en jambe dans cette rencontre. C'est justement son capitaine qui du revers de la crosse effectue une petite passe lumineuse dans la course d'un Brunelle qui n'hésite pas à lancer fort sur Peter Aubry. Le gardien angevin repousse, mais le #10 des Dragons est bien placé au rebond et glisse la rondelle dans le dos du gardien : 1-0 à 15'16.

Mais les Ducs ne baissent pas les bras et deux minutes plus tard, les hommes de Kevin Constantine, nouveau coach labellisé NHL des Ducs, reviennent au score par Simon Lacroix, qui d'un lancer flottant à la bleue, trompe un Fabrice Lhenry masqué depuis le début de l'action. "C'était un match particulier pour moi", concède le portier rouennais. "Il y avait beaucoup de trafic devant la cage. J'ai laissé beaucoup de rebonds, je ne suis pas trop content de moi. Le premier, je ne le vois pas du tout en effet. C'est mon boulot de le voir. Heureusement les gars ont fait un bon match".


Sévère avec lui-même, le #33 des Dragons trouve tout de même du soutien chez Mathieu Brunelle : "On a bien tenu le fort devant un Fab' qui a été très bon aussi", explique le néo-rouennais qui s'intègre vite et bien dans cet effectif 2010/2011. "Je trouve qu'on est très bon, C'est sûr que l'année dernière je jouais à l'échelon inférieur avec Brest. Il y a une grosse différence entre la D1 et la Magnus. Mais je pense qu'on a trois bonnes lignes, de bons défenseurs offensifs également, donc ça devrait être une bonne année".
 
Reste qu'à la fin du premiers tiers, le score est de parité : 1-1. Le capitaine angevin du soir, Thomas Baluch, repartira en prison pour la reprise du second tiers pour avoir écopé d'un 2+10 pour méconduite sur un Luc Tardif qui aura déclenché une presque bagarre générale à 16'13, suite à une obstruction sur le gardien. Intense qu'on vous dit comme partie !

Un peu moins intense en revanche, le deuxième tiers aura connu un jeu un peu plus haché, même si en fin de période, les Rouennais reprennent le jeu à leur compte sans pour autant réussir à faire la différence. Un jeu de puissance partout à exploiter dans ce deuxième tiers pour chaque équipe, sans conclure, et puis s'en vont.

Des jeux de puissance qui auront quelque peu fait défaut aux Dragons dans cette partie, à tel point qu'au retour des vestiaires dans l'ultime période de cette rencontre, les Angevins prennent l'avantage en infériorité sur un joli contre emmené par Julien Albert : 1-2 à 46'54.

"On est un peu en retard dans notre préparation", confessera Jonathan Zwikel dans le vestiaire à l'issue de la rencontre. "On a un un manque d'efficacité encore en supériorité. On ne prend pas de but en infériorité, mais on en encaisse un en supériorité. Il y a encore du travail à fournir", pour Rodolphe Garnier.

En effet, les Rouennais ne marqueront pas sur cette fin de supériorité. Mais pis encore, les Ducs aurait pu plier le sort de ce match à dix minutes de la fin, lorsque les Dragons se retrouvent en double infériorité à 3 contre 5, pendant plus d'1min30 à tenir. Le stress est à son comble dans les gradins. Le temps semble ne plus s'écouler à la même vitesse. "J'ai été un peu obligé de jouer quasiment les deux minutes", expliquera un Jonathan Zwikel encore transpirant dans le vestiaire à la fin de la rencontre. "J'étais un peu cramé après ça", sourit-il.

Mais les Dragons ont finalement tenu devant les assauts répétés des Ducs."J'ai eu surtout deux arrêts à faire", se souvient Fabrice Lhenry. "Je les ai bien vu partir ces deux là, donc ça a été. On a des gars d'expérience, même dans les nouveaux, donc je n'ai pas trop de soucis avec ma défense", explique le portier tricolore.

Pour le capitaine Carl Mallette : "on savait que si on arrivait à écouler cette double infériorité on gagnerait. Et on l'a fait. C'est une belle preuve de caractère".

"Mais si on prenait le troisième, c'était fini", concède Rodolphe Garnier. Pour sûr. Mais ces Dragons là ont tenu. "On avait eu l'occasion de travailler deux fois des double-infériorités en Suisse", se souvient Fabrice Lhenry. "On avait bien tenu déjà".

C'est finalement sur un tir salvateur de Mathieu Brunelle, plein d'énergie, lancé côté droit, que les Dragons reviennent à 2-2 à 55'17. Le score en restera là dans le temps réglementaire.

La prolongation de dix minutes ne changera rien, même si les Dragons se retrouvent une fois de plus en infériorité sans encaisser de but à 2'30 de la fin, sur un cinglage de Luc Tardif. Finalement Eric Fortier aussi sera sanctionné à moins de deux minutes de la fin. Sans conséquence, si ce n'est que l'ancien rouennais ne pourra pas participer à la séance de tirs au but, car encore en prison au buzzer final.

Et à ce petit jeu là, toujours indécis, le talent individuel des Rouennais, et notamment des recrues aura fait la
différence. "Les gens vont apprendre à connaître la qualité de cette équipe", annoncera plus tard Carl Mallette dans le vestiaire.

Mathieu Brunelle encore lui, s'élancera le premier pour tromper Peter Aubry côté mitaine après une feinte du regard. Lhenry stoppe la tentative d'un Poudrier, qui avait de toutes façons reculé avec le palet devant le portier rouennais. "C'est ce que j'ai été dire à madame l'arbitre juste après. Le palet doit toujours avancer et là, il a plus que stoppé sa course, il a carrément reculé avec. Mais elle m'a dit qu'elle l'aurait refusé s'il était rentré".

Teddy Da Costa trompe lui aussi Peter Aubry d'un joli coup de poignet en lucarne côté mitaine. Lahesalu ramène son équipe à 2 tirs à 1. Carl Mallette a le tir décisif entre les mains. Il part du côté de la crosse du portier angevin, mais ne trouve que le filet extérieur de la cage. C'est finalement Laprise qui se heurtera à son tour à Fabrice Lhenry.


3-2, les Dragons remportent pour la première fois de leur histoire le Trophée Jacques Lacarrière et succèdent ainsi au palmarès aux Brûleurs de Loups de Grenoble.


Voilà qui vous lance une saison comme il faut et augure de bien belles choses pour ces deux équipes dans cette saison 2010/2011.

Retrouvez les photos de la rencontre ici. Le fil de la rencontre en live ici.

Prochain rendez-vous, mardi pour la première journée de phase de poule de Coupe de la Ligue face aux Drakkars de Caen (place en vente ici et offre spéciale ici).


Rouen - Angers : 3-2  (1-1; 0-0; 1-1; 0-0; 1-0)

15:16 : 1-0 : Alexandre MULLE (Mathieu BRUNELLE; Carl MALLETTE)
17:12 : 1-1 : Simon LACROIX (Brian HENDERSON)
46:54 : 1-2 : Julien ALBERT [4-5]
55:17 : 2-2 : Mathieu BRUNELLE
70:00 : 3-2 : Teddy DA COSTA





 PUBLIE LE DIMANCHE 12 SEPTEMBRE 2010

PROCHAIN MATCH
SAMEDI 19 AOûT 2017 - 18H30
Match Amical (AMICAL)
0 - 0
ROUEN
AMIENS
1 2 3 T
ROUEN
AMIENS
BILLETS
DERNIER MATCH

VENDREDI 11 AOûT 2017
Match Amical (AMICAL)
2 - 1
GENEVE-SERVETTE
ROUEN
1 2 3 T
GENEVE-SERVETTE
1 0 1 2
ROUEN
0 0 1 1
Feuille de Match
DEVENEZ PARTENAIRE
Vous souhaitez devenir partenaire du RHE76 ?
Merci de contacter l'agence Mark'Events
Contact : 02 35 600 006 Site internet : www.markevents.com