CdL - Finale - Grenoble - Rouen : 3-2, la défaite au bout de l'effort - DRAGONS DE ROUEN
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'information sur les cookies et vous y opposer, vous pouvez consulter nos mentions légales. Fermer X


CDL - FINALE - GRENOBLE - ROUEN : 3-2, LA DÉFAITE AU BOUT DE L'EFFORT


Les Dragons de Rouen se sont inclinés 3-2 face aux Brûleurs de Loups de Grenoble ce mardi à Méribel en finale de Coupe de la Ligue.

 

Les Rouennais rendent donc leur double couronne des deux dernières éditions aux Grenoblois, qui égalent au passage les Dragons au nombre de titres dans la compétition, avec quatre trophées de part et d'autre à présent.

 

Une défaite pour clôturer ces quatre matchs en une semaine et mettre fin à la série de huit matchs sans défaite des Rouennais.

 

Pour cette rencontre, Nicola Riopel est reconduit devant les filets des Dragons, faisant ainsi face au portier grenoblois Michal Zajkowski. 

 

En l'absence de Marc-André Thinel, c'est le jeune Fabien Colotti qui démarre la partie sur le premier trio, comme cela a déjà été le cas à plusieurs reprises en début de saison, aux côtés de Loïc Lampérier et François-Pierre Guénette, capitaine suppléent. Les deuxième et troisième lignes restent donc inchangées.

 

Malgré l'enchainement des rencontres, la partie démarre sur un rythme très élevé. Mais à ce petit jeu, c'est Grenoble qui frappe le premier et profite par deux fois du manque de concentration défensive des Dragons de Rouen

 

C'est d'abord Yorrick Treille qui alerte la défense et voit son lancer bien repris par Christophe Tartari à bout portant : 1-0 à 4'22.

 

Puis quelques instants plus tard 2-0, sur un tir-passe dévié au premier poteau de Eric Chouinard, Mitja Sivic glisse la rondelle entre les jambes de Nicola Riopel, trompé une deuxième fois en cinq minutes et victime d'une défense trop passive.

 

La réaction d'équipe ne tarde tout de même pas à se manifester et intervient avec le troisième trio.

 

Après un gros travail de long de la bande derrière la cage adverse, le palet ressort dans la zone dangereuse devant le but directement sur Johan Saint-André qui reprend de volée d'un tir puissant et réduit l'écart : 2-1 à seulement 07'00.

 

Le jeu repart sur le même rythme et voit notamment Nicola Riopel retrouver de la confiance en sortant plusieurs arrêts clés dont un arrêt plogeant main opposé, décisif.

 

Mais les Brûleurs de Loups sont plus agressifs et profitent à nouveau des largesses défensives des Dragons par le biais de l'intenable Eric Chouinard, labellisé "ex-joueur NHL", auteur d'une incursion tranchante en zone rouennaise et d'un tir précis, pour inscrire le 3-1 à 13'54.

 

Le jeu est intense. 16 tirs rouennais à 11 grenoblois dans cette première période. Et peu d'arrêts de jeu car peu de fautes techiques. En effet, aucune pénalité n'est à relever à la fin du premier tiers.

 

En revanche, il en est autrement en deuxième, marqué de huit pénalités de jeu. Quatre de chaque côté. 

 

Mais seuls les Dragons de Rouen parviennent à en profiter. Une seule fois, par François-Pierre Guénette.

 

Même si les jaune et noir parviennent à inscrire un autre but en avantage numérique, celui-ci est refusé par les officiels. En cause : un joueur présent dans la zone du gardien.

 

Les arbitres font loi, mais l'événement étant télédiffusé, la décision parait sévère à la reprise vidéo. Jonathan Janil semblant n'entrer dans le demi-cercle qu'après que le palet ait franchi la ligne.

 

C'est sur le troisième jeu de puissance rouennais, au sortir d'un palet de la zone de trafic devant le portier adverse que François-Pierre Guénette contrôle la rondelle et décoche tir du poignet bien levé et précis pour tromper la vigilance du gardien grenoblois : 3-2 à 35'20.

 

La partie est relancée. Mais le reste du temps, les unités spéciales à 4 contre 5 ont toutes très bien défendu dans cette rencontre, comme en troisième période où trois nouvelles pénalités sont sifflées, sans conséquence au tableau d'affichage.

 

La fin de rencontre est intense. Distancés d'un seul but, les hommes d'Ari Salo poussent mais se heurtent à une solide équipe grenobloise. 

 

Les jeux de puissance restent muets tout autant que les gardiens restent solides. 35 tirs rouennais à 25 grenoblois au total dans la partie.

 

En troisième période, Michal Zajkowski, plusieurs fois face à Julien Desrosiers, Francis Charland ou sur ce double tir de Daultan Leveillé, sauvé sur sa ligne par Yorrick Treille, empêche les Dragons d'égaliser.

 

La première période aura été fatale. Malgré les toutes dernières tentatives en fin de rencontre avec un sixième joueur sur la glace en remplacement de Nicola Riopel, les Brûleurs de Loups de Grenoble tiennent le score et remportent la compétition.

 

Après l'amère saveur de la défaite à oublier, le retour en Normandie et quatre jours pour préparer un nouveau déplacement, pour le compte de la 18ème journée de Ligue Magnus chez les Ducs de Dijon.

 

 

 

 

 

Grenoble - Rouen : 3-2 (3-1 / 0-1 / 0-0)

 

PERIODE 1

Grenoble - Christophe Tartari (Yorick Treille) 4:22

Grenoble - Mitja Sivic (Eric Chouinard) 5:05

Rouen - Johan Saint-Andre (Dan Koudys, Wesley Cunningham) 7:00

Grenoble - Eric Chouinard (Felix Petit) 13:54

 

PERIODE 2

Rouen - Francois-Pierre Guenette (en supériorité numérique) (Loic Lamperier, Antonin Manavian) 15:20

 

PERIODE 3

(pas de but)



 PUBLIE LE MARDI 30 DéCEMBRE 2014
DEVENEZ PARTENAIRE
Vous souhaitez devenir partenaire du RHE76 ?
Merci de contacter l'agence Mark'Events
Contact : 02 35 600 006 Site internet : www.markevents.com